La Psycho-Généalogie
Méthode Vilma Mazzolini
Français
 
Les Bijoux
Vign_25616_100154846695481_100151446695821_133_4256747_n
LES BIJOUX :

De nos jours les bijoux sont des atouts qui servent à parfaire une tenue lors d'une sortie spéciale ou tout simplement pour notre propre plaisir au quotidien. Mais il n'en fût pas toujours ainsi.

Au Moyen Age ils étaient des signes de reconnaissances pour démontrer l'appartenance à un corps de métier, une caste ou une loge secrète, ou encore signe de discrimination.

Étymologie du mot Bijou :

Mot du 15 siècle qui a partiellement éliminé le mot 'joyau'.
Du breton bizou qui signifie ---> anneau pour le doigt, dérivé lui du mot biz ---> doigt.
Bijoutier au 17 siècle : c'est celui qui aime les bijoux puis au 18 siècle prend le sens moderne du mot.


1/Exemple

Une bague au pouce de la main Droite
:


A cette période les bagues étaient soit en fer ou en cuivre. Plusieurs métiers avaient si l'on peut dire une dérogation (métiers qui ont un rapport au sang) :
  1. les chirurgiens,
  2. les barbiers (ancêtres de nos dentistes),
  3. les bouchers,
  4. les bourreaux,
  5. les sages-femmes,
  6. les montreurs d'ours qui portaient un anneau au pouce de la main droite.

De nos jours nombre de personnes portent une bague, anneau ou tatouage à ce doigt.

  1. La personne peut avoir la mémoire d'un membre de son arbre qui a exercé l'un de ces métiers
  2. La personne peut avoir un comportement en rapport aux divers comportements soit vis à vis  d'autres personnes ou vis à vis qu'elle même.

2/ Exemple :

Les boucles d'oreilles.

Pendant les 1000 ans qu'a duré le Moyen Age il était interdit de se percer le corps pour quelque raison que se soit sous peine d'être déclaré possédé par des forces démoniaques et la peine encourue était soit l'excommunions soit le bûcher.

Petite histoire qui circule :

'Il était une fois un roi et une reine qui vivaient heureuse dans leur beau royaume. Un jour la reine remarque que son royal époux est moins empressé à son égard. Une nuit elle se réveille et s’aperçoit que sa couche est vide. Au matin elle demande la cause de cette absence il lui confit qu'il a été indisposé. Mais le problème dur et la dame décide de l'épier et elle découvre que le roi a une relation avec une très belle gouvernante brune aux yeux noirs. Folle de rage il lui ordonne d'arrêter cette relation. Mais le roi est très amoureux et il ne peut se résoudre à laisser sa belle.
Une nuit, pour se venger, la reine va dans la chambre de la servante et lui ordonne de se percer le lobe de ces oreilles pour l'enlaidir. Le roi très amoureux demande de faire venir au palais le plus grand bijoutier du royaume pour trouver une solution aux trous des oreilles. Le bijoutier fabrique avec deux diamants deux boucles d'oreilles bouches trous. La gouvernante est devenue très ravissante avec les boucles d'oreilles en diamants, ainsi apparaissent l'histoire des boucles d'oreilles.'

Belle preuve d'amour n'est-ce pas !!? Mais en même temps cela révèle un adultère.


Maintenant un peu d'historique :


Pour les boucles d'oreilles, qui sont de nos jours monnaie courante pour la plus part d'entre nous, elles étaient obligatoires, entre autre, pour les femmes et petites filles juives en signe de leur religion. Soit de simples anneaux d'or soit des anneaux d'or avec une perle de culture. A cette époque s'était déjà un signe de discrimination.

Au 15ème siècle ces parures ont plu aux belles Andalouses, Napolitaines, Byzantines et de ce fait elles ont été interdites aux femmes de religion juive.
La seule différence les "belles" ne se perçaient pas les oreilles mais elles passaient un fil d'or dans le bijoux et puis autour du pavillon ou elles étaient clipsées sur le lobe.

De nos jours, certaines classes sociales continuent la tradition et ne percent toujours pas les oreilles de leur fille.


 
Les créations de Mademoiselle Sye
 
Mademoiselle Sye
Vign_25616_100156303362002_100151446695821_137_2209544_n
Une grande créatrice qui réalise des bijoux remplit d'amour et de lumière.

Mademoiselle Sye est avant tout une artisane créatrice qui réalise des bijoux en argent, en or et en platine. Mais aussi des colliers et des bracelets en pierres naturelles ou en perles de culture.

A contre courant des produits industriels elle privilégie les matériaux nobles et de qualité. Mettant en avant des produits naturels travaillés avec amour et respect.

Rencontrer cette artiste vous fera découvrir le monde fascinant du bijou et du joyau fabriqués dans les règles de l’art selon des techniques ancestrales. Forte de ses expériences : diplômée de l’école des arts appliqués de Genève en bijouterie- joaillerie, 3ème prix au concours Rolex, exposée à Lyon lors du Print’Or, sous-traitance pour de grandes maisons sur Genève tels que Chopard, Roger Dubuis, Piaget…Elle maîtrise toutes les étapes de la création d’un bijou: le croquis d’atelier, le dessin, la réalisation.

Passionnée par la beauté des pierres et leurs propriétés (formée en lithothérapie), elle vous transporte dans son univers. La créatrice vous reçoit sur RDV dans son atelier-show room, sur Cranves-Sales, où vous découvrirez ses différentes collections alliant pierres et métaux précieux.

A votre disposition pour réparer et transformer vos bijoux, elle réalise sur devis des pièces uniques. Qui n’a pas rêvé d’avoir un bijou qui lui ressemble, qui symbolise des choses importantes pour lui, Mademoiselle Sye est là pour combler tous vos désirs.

www.mademoiselle-sye.fr
© 2011
Créer un site avec WebSelf