La Psycho-Généalogie
Méthode Vilma Mazzolini
Français
 
La Psycho-généalogie
Vign_018

J'ai été formée en Psycho-généalogie en 1997 et depuis ce moment et grâce aux rencontres que j'ai effectué,  j'ai mis en place une méthode , ma méthode pour comprendre :

- comment un prénom va être révélateur d'un secret
- le sens d'un métier à un moment précis
- le changement soit dans l'orthographe d'un Nom, le rajout du Nom de jeune fille ou la féminisation du Nom de l'ex-épouse (par exemple Agneau devient Agnel).

Toutes ces données vont prendre forme pendant les dix-huit mois avant la naissance d'un enfant. Imaginez que dans le plus grand et le plus puissant des ordinateurs, et bien votre cerveau biologique en est le disque dur. Pendant ces dix-huit mois il engramme toutes les situations vécues par les parents, ascendants directs et indirects en plus des collatéraux (grands-parents mater/pater, oncles, tantes, cousins etc.), la façon dont ils vont réagir lors d'événements heureux ou douloureux (mariages, naissances, décès etc.), évènements nationaux, internationaux, pour élaborer ce qui se nomme le projet-sens.


De plus, le cerveau présente la capacité de puiser des informations dans ce qu'on appelle l'inconscient collectif. Car non content de se servir dans le couple parental, le clan et/ou la meute familiale le cerveau biologique garde bien au chaud les histoires transmises au coin du feu de générations en générations, histoires qui racontent la vie trépidante de druides, mages ou autres sorcières ( Merlin l'Enchanteur, Morgane ou Viviane), de héros (comme William Wallace Bravehaert) ou les merveilleuses histoires du monde ou de la mythologie (Égypte avec Ramsès II le Grand, grecque avec Zeus ou romaine avec Romulus)... C'est comme cela qu'une petite-fille peut être passionnée d’Égypte pour la simple raison qu'un grand-père s'est retrouvé, pendant la guerre de 39-45, prisonnier dans ce pays.


Il convient de dire ici que toutes ces conséquences sur la vie de notre descendance sont le fruit de programmations inconscientes. Car, s'il est vrai que tous les parents du monde souhaitent pour leurs enfants de venir au monde beau, en bonne santé, d'être intelligents et de devenir riches, malheureusement cela ne se passe pas comme cela. Là est la différence entre, la puissance d'une demande consciente ou d'un souhait clairement formulé, et la force de soumission à notre inconscient. Ce sont nos relations émotionnelles inachevées qui "programment" dans les 18 mois avant sa naissance tout le devenir de notre enfant...


© 2011
Créer un site avec WebSelf